samedi 30 juin 2012

Menace.

L'autre jour, mon coeur et moi, on a réalisé un truc. Je crois que je suis une "menace" pour certains hommes en couple.
Ne crois surtout pas que je sois le genre de nana qui se la pète, qui se croit belle etc. Non, pas du tout.
Ça peut m'arriver, en soirée trop arrosée, de déprimer un coup parce que les trois quarts de mes potes sont des gens en couple et que j'en ai plus que marre de passer pour la fille volage etc à qui on balance "Bon, tu dors avec qui ce soir ?". Oui, c'est la vérité, j'aime les hommes, j'aime quand il y a un rapport de séduction et je ne suis pas la fille qui a forcément besoin de sentiments pour passer la nuit avec un homme. Est-ce que ça fait de moi une salope ? Probablement aux yeux de certains. Pourtant, moi, je ne me vois pas comme ça. Ces hommes, je ne vais pas vers eux telle une couguar qui s'est pas faite tringler depuis trois jours (putain, c'est long). En soirée dans un bar (par exemple), je ne navigue pas d'homme en homme pour les séduire. Pas du tout. En général, le contact se fait comme ça. Je peux avoir des vues sur le barman (graou graou) ou sur un type que j'ai bousculé sans faire exprès (ou alors c'est lui) et que du coup, la conversation s'est entamée. Tout ça pour dire que quand je sors, je sors d'abord avec mes amis. Je ne sors pas pour ramener quelqu'un dans mon lit.
Voilà, il fallait rétablir la vérité.


Kiss Me by nicolizet


Alors, pourquoi je te parle de menace.
Une bonne copine m'a dit un truc qui m'a fait réfléchir...
Vois-tu, l'autre week-end, j'ai passé quatre jours totalement coupée de la vie normale avec une bonne quinzaine de copains. C'est-à-dire que nous avons picolé plus que de raison, nous avons écouté de la musique forte et brutale, nous avons zappé toutes les règles d'hygiène de base. Et je me suis pas assise pendant quatre jours pour faire pipi : je peux te dire que je tiens très bien (et ce, même complètement ivre morte) quand il s'agit de ne pas me microber les cuissots et aussi d'éviter les mycoses.

Donc.
Elle me disait qu'avec son homme c'était pas forcément une très bonne passe mais que voilà, au lieu de laisser la situation empirer sans rien faire, ils se parlent beaucoup. C'est très louable et j'espère que je serai pareille quand j'aurai un homme cool et stable dans ma vie.
A un moment, elle m'a dit "Je lui ai dit aussi, et t'inquiètes pas c'est pas pour te vexer, que j'avais bien vu qu'il s'était rapproché de toi." Moi, j'ai sursauté et poussé une espèce de cri aigu et étouffé à la fois (bizarre) parce que je ne m'attendais pas du tout à ça. D'une parce que moi j'ai rien remarqué et de deux parce que je n'aurais jamais pensé à ça !
Du coup, c'est en repensant à ça que je me suis dit que je devais être une sorte de menace. Je crois qu'aux yeux des gens en couple, je représente la fille délurée, drôle (SI c'est vrai), instable qui fait qu'ils se souviennent de leur période comme ça. J'en sais rien en fait. Mais, j'me dis que ça doit être un truc comme çà... Franchement, j'en suis pas fière mais j'ai eu plusieurs aventures avec des hommes en couple (et, souvent, je l'ai su beaucoup trop tard) (bâtards) (enfoirés) (salauds) et, à chaque fois, c'étaient ceux qui me complimentaient le plus sur mon physique, mon look etc.

Regarde, c'est ce que me disait une copine... "C'est quand même bizarre que Monsieur Grand () se soit décidé maintenant à ce que vous preniez un verre ensemble alors que ça fait un moment que vous avez ce rapport ambiguë". Vois-tu, avec Monsieur Grand, on a un rapport presque professionnel. Je doute qu'il se comporte comme ça avec toutes ses collègues. Après, j'me trompe peut-être mais bon, c'est vrai que c'est bizarre.
Regarde, l'autre week-end, quand je me suis retrouvée avec un gars avec qui le courant passait clairement trop bien. On commençait à se rapprocher pour s'embrasser quand j'ai eu un mouvent de recul et que je lui ai demandé s'il était célibataire. Non, pas célibataire. Bon, après, j'ai trop bu donc j'ai un peu craqué et il arrêtait pas de me complimenter comme quoi j'étais ceci, cela (là-dedans, j'en ai conclu que j'étais trop swag comme fille) (t'inquiètes, like a boss).

Et franchement, ce genre de situation arrive souvent. Tu vas te dire "Mais de quoi elle se plaint celle-là ?". Ben je me plains que je ne plais qu'aux hommes en couple. C'est quand même incroyable ça !

Donc, mes résolutions de milieu d'année (ben quoi ? C'est quoi le problème ?) sont :
- arrêter de boire au point de sortir avec un homme en couple
- continuer à ne plus bafouiller (comme avec Monsieur Grand) devant les mecs qui me plaisent
- essayer d'arriver à trouver un garçon qui veut une relation suivie
- avoir toujours autant de style (et ma nouvelle robe méga belle ne pourra que confirmer que j'ai un style de fou) (je m'auta-flatte, parfaitement).

mardi 26 juin 2012

J'ai appris à ne plus bafouiller.

L'autre jour, mon coeur et moi on a vécu un truc qu'on attendait depuis quasiment un an. Quand tu vas savoir ce que c'est, tu vas halluciner parce que tu vas te dire que c'est rien du tout et que mon coeur et moi on se comporte comme si on avait 14 ans (alors qu'on en a entre 10 et 15 de plus...) (je te dis pas si je suis plus proche de 10 ou de 15) (ahem)... -_-"

DONC. Figure-toi que j'ai bu un verre, tranquillement mais sûrement, avec quelqu'un sur qui je bavais à fond, mais vraiment à fond. Nous l'appellerons Monsieur Grand. Les gens qui me suivent sur Twitter et qui lisaient mes aventures avec une théière de Thé au Citron à côté vont peut-être piger de qui je parle. En soi, remarque, c'est pas le plus important.

Ouais, parce que, ce qu'il faut retenir dans tout ça c'est que j'ai su relever une invitation. J'ai pas bafouillé, j'ai trouvé quoi répondre pour que la chose se fasse.

Bon, bien sûr, Monsieur Grand a une copine. Dans mon cas, il y a toujours un truc qui cloche pour que la chose se fasse. Ici, c'est qu'il a la bonne idée d'avoir une copine... Mais bon, un verre ça n'engage à rien. Moi, évidemment, j'aimerais beaucoup qu'il se dise que je suis mieux que son amoureuse et que du coup, il plaque tout pour venir vivre avec mon Félin et moi. Mais bon, ça c'est de l'utopie. Utopie qui dure depuis un an...
(no comment)
(je fais pitié en fait)

Pourtant, j'avais réussi à canaliser mes émotions en le voyant. Après tout, ça servait à rien que je m'enflamme puisqu'il a quelqu'un dans sa vie. Et puis là, BIM, il sous-entend qu'on boive un verre ensemble et hop, putain, j'arrive à enchaîner. J'arrive à lui dire Oui.
Peut-être que ça y est, je commence à devenir grande ? Ou pas, hein.

En vrai, non, je deviens pas grande. T'aurais vu le smile que j'avais pendant toute la soirée après... Pfiou...

Et puis bon, au final, y a rien eu d'extraordinaire en fait pendant cette mini-soirée. On a parlé de choses et d'autres. De tout, de rien. Une phrase m'a fait comprendre que, oui, il est vraiment toujours en couple.

Je crois que je suis toujours sous le coup de l'émotion, j'arrive pas à ordonner mes idées, mes émotions... Ca va venir. Peut-être que je te répondrai correctement ?

En tout cas, sois content-e pour moi !
Dis-toi que, ça y est, il semblerait que j'arrive à aligner 2-3 mots corrects à un homme qui me plaît ! Peut-être que ça le fera vraiment quand je serai en face d'un homme qui me plaît et avec qui ça serait plus envisageable (comprendre, il est liiiiiiibre Max) (♪♫) ??



♥ ♥ ♥



Tiens, écoute cette merveille : !

mardi 19 juin 2012

My Little Happy Box.

L'autre jour, en rentrant d'un week-end salement chargé, mon côté fille et moi on a eu la joie de découvrir que la nouvelle Little Box était rendue à destination. Du moins, en ce qui me concerne. C'était lundi. Une de mes copines ne l'a toujours pas reçue alors que nous sommes mercredi...

Le thème était le bonheur, le sourire. C'est joli comme thème donc je m'attendais à une box remplie de petits trucs qui donnent le sourire...


Voici donc ce à quoi nous avons eu droit ce mois-ci. 


En haut à gauche, tu peux apercevoir le design de la Box de ce mois-ci.
A côté, des pitits Carambar au Caramel. Personnellement, ce ne sont pas mes préférées. Côté Carambar, j'suis plus branchée Fraise.
En dessous, les éternelles jolies cartes qu'on reçoit tous les mois.
A droite, une jolie citation d'un des carnets.
En dessous à gauche, le dépliant (format désagréable au passage) qui explique le contenu de la box.
Et, à côté, l'aperçu du petit sac où se cachaient tous les produits.


Voici donc les produits... A gauche, en haut, un spray Le Petit Marseillais qui rend les cheveux brillants... Pas de chance pour moi, je n'en avais pas besoin puisque j'ai déjà un spray de cette gamme là que je n'utilise déjà pas des masses.
En dessous, un soin après-soleil de Kibio. Je ne connais pas cette marque mais bon, je n'avais pas de soin de ce genre donc c'est carrément bienvenue. Y a plus qu'à espérer que le beau temps revienne en force maintenant. Sur cette même photo, on trouve un soin démaquillant de Kibio également. J'ai déjà du démaquillant mais bon, ça va changer. De temps en temps, ça fait plaisir de changer d'odeur.
Au centre, une pince à épiler. Je n'en ai pas besoin en fait puisque j'en ai déjà une.
En haut à droite, la crème Lait Frais de L'art du soin (Diptyque). Elle sent divinement bon, j'ai hâte de l'essayer et voir si la crème tient.

En dessous, un crayon noir eye-liner waterproof Star Liner de Arcancil. Je ne sais pas mettre d'eye liner. Du moins, il y a quelques années, je n'y arrivais pas. C'est l'occasion de se relancer on va dire...

Conclusion. 
Personnellement, je ne suis pas conquise par cette box. Je ne vois pas le rapport de chacun de ces produits avec le bonheur. Pour moi, un des signes du bonheur est le sourire. Non, je voulais pas de dentifrice mais j'imaginais avoir genre un rouge à lèvres ou un crayon à lèvres, j'en sais rien. Des magnets smiley pour le frigo. Enfin, des trucs comme ça.
Je n'ai pas l'impression que tout cela ait une valeur de 13€ non plus... En fait, les box sont, selon moi, très inégales : Février : Canon / Mars : décevante / Avril : Canon / Mai : Canon (même si trop de L'Oréal) / Juin : décevante.
Je ne connais pas le thème de la suivante mais j'espère qu'elle sera mieux...



Sur ce, bonne soirée.

mercredi 6 juin 2012

I'll be there for you ♪

L'autre jour, mon cervelet et moi on lisait le deuxième numéro du magazine Neon. Très bon magazine soit dit en passant. Je me suis plutôt attardée sur l'article qui fait la Une "C'est quoi, être amis ?".
L'article, à la base, est fait de plusieurs témoignages pour voir des visions différentes de l'Amitié. C'est une bonne idée. Le petit plus : en bas de chacune des pages de l'article, une petite citation sur l'amitié. Par contre, je n'aime pas les deux grandes photos utilisées (en Une et en Double Page) : des gens nus. J'aime la nudité bien sûr (graou graou). Mais pour moi, ce n'est pas ce qui illustre le mieux l'Amitié en général. Certains amis n'ont aucun soucis, entre eux, de se montrer nus. Mais je crois (je crois) que c'est loin d'être le cas de tout le monde. Ou alors je suis une coincée du cul en vrai ?

Les vraies questions étaient : 
C'est quoi, être amis ? Que peut-on attendre de ses amis ? Que ne doit-on surtout pas leur demander ?

[ Source : Friendship par Narsust ]


Moi, je suis très sociable. Tellement sociable que parfois, j'imagine que ça doit être chiant pour les autres. Je suis cap' de plaisanter avec des inconnus à partir du moment où y a eu un premier contact. Je travaille dans la vente donc ce côté sociable m'aide. Mais tu vois, le fait d'être sociable et de réellement connaître plein de gens (1) ne veut pas dire que j'ai plein d'amis. Des Amis des Vrais. J'ai tout plein de potes. J'ai tout plein de connaissances. Mais j'ai des Amis en quantité raisonnable.
Ma meilleure amie, je la connais depuis l'époque où on avait 3-4 ans. Gamines, on a eu nos périodes pourries "J'te fais la gueule" tout ça parce que... parce que rien du tout. Ça devait probablement être des raisons ridicules. Plus de vingt ans après (bordel), on est toujours amies et je vais être témoin à son mariage (2).
Mon meilleur ami, je le connais depuis moins de dix ans. On s'est connus grâce à la musique. On était juste potes avant. Et puis ben, le temps a fait qu'il est mon meilleur ami et je suis sa meilleure amie. C'est dingue d'ailleurs. Au tout début, j'avais envie de "sortir avec lui" (mode teenager). Maintenant, j'me dis qu'heureusement que ça ne s'est jamais fait.
Et puis j'ai d'autres amis. Je t'ai déjà parlé de Bob. Il y a la copine de mon meilleur ami. Y en a d'autres encore et encore. Le but c'est pas de les énumérer.

Pour moi, le rôle d'un Ami c'est d'être . D'être là physiquement ou moralement. Je sais sur qui je peux compter quand ça ne va pas : "I'll be there for you / When the rain starts to pour / I'll be there for you / Like I've been there before / I'll be there for you / 'Cuz you're there for me too..." (3).
Un Ami se doit d'être franc.
Un Ami est aussi là pour rigoler.
Un Ami est là pour m'engueuler quand je fais de la merde. Un Ami est d'ailleurs là pour me surveiller pour éviter que je refasse la même merde.
Un Ami est là pour ouvrir les yeux.
L'autre soir, on a fait un barbec' et on n'a pas arrêté de se marrer. J'me suis dit après qu'en fait, toute ma bande de potes qui était là ce soir là, eh bien c'est une partie de ceux que je fréquenterai toute ma vie. Je le sais. Il n'y a aucune raison pour que ça se passe autrement. Je crois à l'Amitié à distance (au cas où l'un de nous devrait déménager). On a largement dépassé l'âge des prises de tête futiles et inutiles. On est dans une phase d'Amitié forte, de grande complicité, de partage.

Je regardais un épisode de Friends l'autre jour (en vrai je suis à fond dedans, j'ai le coffret des dix saisons et je ne me lasserai jamais de regarder cette série juste fantastique) et au début, j'me disais que leur relation, à tous les six, elle était vraiment chouette. Ils savaient toujours où se retrouver, pas besoin de s'appeler etc... Mais en fait, c'est peut-être trop envahissant. Regarde quand Monica et Chandler trouvent une maison en banlieue de NYC et qu'ils n'osent pas le dire aux autres de peur d'affronter leurs réactions. Je crois donc qu'il faut un juste milieu. Moi, par exemple, mes Amis et potes, je les vois principalement le week-end. La semaine, je suis concentrée dans mon boulot, je ne fais pas d'excès, j'en profite pour faire des trucs toute seule. Bien sûr, il m'arrive souvent d'avoir mes Amis au téléphone pendant la semaine ou d'aller en concert ou au ciné mais globalement, je passe ma semaine seule.



Et toi ? C'est quoi, pour toi, être amis ? Que peut-on attendre de ses amis ? Que ne doit-on surtout pas leur demander ?

(Tu as quatre heures)
(Non j'déconne !)
Mais en vrai, j'ai été surprise de voir autant de conceptions différentes de l'Amitié dans cet article. Je serai donc curieuse d'avoir ton avis.


❋ ❋ 


(1) L'autre jour, j'ai montré à ma maman ma page Facebook pour qu'elle voit ce que c'est. Elle a vu le nombre d'"Amis" et elle m'a dit "Mais tu les connais vraiment tous?". J'ai fait le bilan et ... Oui ! Tous les gens de ma liste sont des gens que je connais (mises à part une ou deux exceptions) et que je ne peux pas supprimer de ma liste parce que ce ne sont pas des gens superflus.
(2) D'ailleurs, si tu as des sites cools à me conseiller pour que je trouve une jolie robe. Évite ASOS. Comme toute personne branchée, je connais très bien ce site et je commande régulièrement dessus. Mais bon, soyons honnêtes : y a quand même vachement de robes courtes, ras la fente. Ce n'est donc pas la tenue appropriée pour un mariage.
(3) Tu cliques, tu chantes et tu fais Clac Clac Clac au moment voulu !

vendredi 1 juin 2012

Bonheur.

video

Mets le son à fond.

C'est un des petits plus quand tu dors à la campagne. Tu te réveilles, ouvres tes volets, ta fenêtre. Tu vois un ciel bleu et tu entends les oiseaux.

What else ?