lundi 8 octobre 2012

Discussion conflictuelle.

Salut, tu vas bien ? Le week-end a été bon ? Moi, oui. Chargé, comme d'habitude. Trop court, comme d'habitude.
Et ce matin, hop, encore une semaine de lancée. Je suis à peine rentrée de vacances que j'ai déjà hâte aux suivantes.

Bref.
Ce n'est pas de ça que je voulais parler.

Ce week-end, j'étais chez mes parents. Y a eu pas mal d'alcool (pas vraiment de mon côté, je tiens à le signaler) et du coup, je crois que, pour certains, les langues se sont déliées.

Il y avait un ami de mes parents. Je m'entends bien avec lui. On discutait dehors, tranquillement. Et je ne sais pas pourquoi mais la conversation a dérivé sur ma situation actuelle au niveau financier. Je ne suis pas pauvre mais j'ai eu plusieurs dépenses imprévues. Tu ajoutes à cela que les aides financières disparaissent plutôt vite.
Il me disait, l'ami de mes parents, que ce qu'il ne comprenait pas c'était pourquoi les arabes, les noirs avaient plus d'aides que nous etc. J'ai déjà évoqué ici mon mal-être quand j'ai appris qu'un de mes proches avait voté extrême droite au mois de Mai. Depuis j'ai relativisé. Bon, ça serre toujours le coeur mais bon, la démocratie, c'est ça aussi.
Lui, il tenait un discours vraiment difficile à entendre. Je ne savais pas quoi faire, comment réagir. Je bouillais de l'intérieur. Je mourais d'envie de lui sortir les chiffres qui circulent sur Facebook depuis plusieurs mois (Chaque année, les immigrés reçoivent 47.9 milliards d'euros et en reversent 60.3 soit 12.4 milliards de bénéfice). J'avais toutes mes phrases de répartie qui fusaient dans ma tête.
Sauf que j'étais juste plantée là à faire des "Mmmm" "Mmmm". Ni oui. Ni non. C'est pas du tout mon genre, qu'on se le dise. J'évite de parler politique avec les gens dont je sais que nos opinions diffèrent (c'est français cette phrase ?). Mais quand ça arrive eh bien j'arrive quand même à dire des choses cohérentes, argumentées.
Là, j'ai rien dit. Il avait picolé et j'avais peur qu'on se lance dans un débat chiant et qui n'aurait mené à rien (je pense).

Puis, après, on parlait avec un autre ami de mes parents qui disait qu'il voulait adopter un enfant. Et que quand il se lancerait dans la paperasse, il se lancerait directement dans une procédure pour adopter un enfant étranger. En France, la procédure est beaucoup trop longue. Le même homme que le paragraphe précédent disait que oui, c'était quand même pas normal qu'on mettent autant de temps à pouvoir adopter un enfant alors qu'ils sont si nombreux dans les orphelinats ou trimbalés de famille d'accueil en famille d'accueil. Moi, j'ai voulu dire qu'à ce propos j'étais largement pour l'adoption par les couples gays et lesbiens. Parce qu'un enfant sera certainement plus heureux dans une famille avec deux parents du même sexe que dans un orphelinat. Mais, j'me suis dit que vu le discours d'avant, j'allais même pas dire mon avis sur la question. Pas loupé, je l'ai entendu dire plus tard que dans ces circonstances, un enfant manquerait d'équilibre etc.



Pourquoi je parle de ça ?
J'en sais trop rien. Je crois qu'en fait, ce genre de discours me choque vraiment encore. J'ai du mal à comprendre comment on peut être si fermé d'esprit.
Et je crois que je m'en veux de ne pas avoir donné mon opinion. Parce que lui il s'est permis de dire son avis, aussi tranché qu'il soit. Pourquoi je me suis empêchée de dire le mien ? Pourquoi je lui ai pas dit que les noirs et les arabes qui touchent des aides, eh bien ils sont humains avant tout ? Pourquoi je lui ai pas dit qu'un enfant sera certainement plus épanoui avec deux papas / deux mamans ?
J'm'en veux à moitié. Parce que je voulais éviter une discussion conflictuelle, j'ai fui.
Comment tu réagis dans ces cas là ? C'est la démocratie donc il faut savoir écouter les autres.



Mais sinon, c'était un très bon week-end.

jeudi 4 octobre 2012

Relation.

Bonsoir, tu vas bien ? Moi, je suis fatiguée. Je crois que je viens d'attraper mon premier rhume de la période froide. Chiant mais bon, c'est qu'un rhume. Y a pire dans la vie.

Hier soir, j'ai regardé un film. J'avais besoin de divertissement, de légèreté, tout ça. Non, mais j'me justifie... J'ai regardé Sex Friends avec Natalie Portman et Ashton Kutcher.
On ne va pas parler de ce film. On va juste évoquer les plans cul en fait.
Parce que chaque relation est unique, je ne veux pas faire de mon cas une généralité.



Il y a environ un an et demi, j'ai entamé une relation physique avec Barbe Bleue. Je lui avais donné un autre pseudo à la con sur mon ancien blog. Ici, ce sera Barbe Bleue.
Moi, à la base, je voulais sortir avec lui sérieusement. Lui, il voulait une relation physique seulement. J'ai capitulé. Je clamais haut et fort que ça m'irait, que je me contenterai de parties de jambes en l'air toutes plus endiablées les unes que les autres. Tout le monde émettait une réserve mais je ne les écoutais pas. Après tout, je voyais Barbe Bleue très régulièrement. On se voyait tellement qu'il n'avait pas vraiment l'occaz' d'aller tremper sa bistouquette ailleurs.
Evidemment, ça n'a duré qu'un temps. Je suis vraiment tombée amoureuse de lui. Du coup, on a tout arrêté. On est restés en contact via quelques soirées mais rien de foufou.

A cette époque, j'avais regardé le film Sex Friends. Et j'avais à fond l'impression que ce film c'était notre histoire mais avec les rôles masculin et féminin inversés. J'étais Ashton dans le sens où j'étais tombée raide dingue de lui. Barbe Bleue était Natalie : pas attaché en apparence mais en fait il refusait de voir la réalité en face dans le sens où il éprouvait des sentiments pour moi.
Sauf que ça, c'était dans ma tête...

Dans la réalité, c'était pas du tout ça.

Quand j'ai revu ce film hier soir, je me suis dit que finalement, notre relation à Barbe Bleue et moi n'avait rien à voir avec tout ça.
La réalité, c'est que Barbe Bleue m'apprécie oui mais il n'y a rien de sentimental.
La réalité, c'est que je n'ai jamais voulu que l'on soit juste sex friends lui et moi. J'ai toujours voulu qu'on soit en couple.
La réalité, c'est que quand j'entendais que finalement il était allé voir ailleurs, ça me brisait le coeur en plusieurs morceaux pendant plusieurs jours.
La réalité, c'est que là, pour la première fois, le week-end dernier, quand on a craqué, je n'ai pas cherché trop de tendresse avec lui. Pour une fois, je n'étais pas avide de sa présence tout simplement. J'étais avide de ce qu'il avait à m'apporter : faire du sexe.

Chaque relation est unique.
Chaque relation évolue.
Je crois que je suis en plein dedans.
Et je crois aussi que je sais un peu mieux où j'en suis.
Barbe Bleue n'aurait jamais été quelqu'un avec qui ça aurait pu marcher. Je cherche quelqu'un pour qui j'ai un coup de coeur, certes, mais je veux que dans la vie de tous les jours, ça le fasse aussi. Avec lui, ça n'aurait pas été le cas.
En fait, il faut que j'apprenne à connaître l'homme avant de passer à une étape plus intime.





Crois-tu que je vais y arriver un jour ?
Crois-tu que je vais trouver quelqu'un de bien ?

mardi 2 octobre 2012

Prendre soin de ses mains.

Bonsoir, j'espère que tu vas bien. Moi oui, ça va. Beaucoup de choses de prévues en ce mois d'Octobre donc c'est cool. D'ailleurs, as-tu réagi qu'on était déjà en Octobre ? J'ai pourtant l'impression que mon réveillon atroce du Nouvel An (gastro inside) n'est pas si loin que ça...



Aujourd'hui, j'ai décidé d'aborder un petit thème de saison : prendre soin de ses mains. Avec le froid qui arrive, les mains sont beaucoup plus fragiles. Personnellement, je déteste avoir les mains sèches. Et le pire, par exemple au boulot, c'est que j'ai tendance à du coup aller me les laver (trop) régulièrement pour les hydrater l'espace de quelques instants. Sauf que où je bosse, l'eau est très calcaire. Donc, c'est un cercle vicieux. Il me fallait donc une solution miracle.

Personnellement, j'ai trouvé ma combinaison idéale :


Deux produits Lush. Bon, je suis sûre que ça ne te surprend pas si tu me connais un minimum. Je voue un véritable culte à ces produits. Une fois qu'on les teste, on les approuve forcément. De plus, j'adhère complètement au côté naturel de ces produits et surtout à la politique de non-test sur les animaux.


Donc, pour commencer, j'avais acheté la crème La Main Verte. J'en avais lu beaucoup de bien sur le site de Lush et je recherchais surtout une chose : une crème qui s'imprègne vite. Je veux pouvoir la mettre avant de partir au boulot, avant de pianoter sur mon clavier etc.
J'en suis très satisfaite. Déjà, elle sent très bon. Elle s'imprègne vraiment vite. Tu n'as besoin de mettre qu'une noisette de crème dans ta paume et le tour est joué : elle s'étale bien et rapidement. En peu de temps, tu peux retourner vaquer à une occupation normale.

La Main Verte, Lush, 10€45 les 100g.

Puis, un jour, je suis retournée dans une boutique Lush. Je cherchais une crème hydratante pour les pieds. Et puis, sur le coup, les trucs dont on me parlait avaient tous un bémol pour moi : l'odeur (je déteste les odeurs poudrées, lourdes) ou alors ce n'était pas exactement ce que je cherchais. L'excellente vendeuse (qui me reconnaît à chaque fois) (oups) a eu la très bonne idée de me parler de la crème Doigts de Fée. C'est, à la base, une crème pour les mains. Elle sait (la vendeuse) que je mets beaucoup de vernis à ongles (quand je te dis qu'elle me reconnaît...) et m'a conseillé celle-ci parce qu'en plus d'hydrater les mains et/ou les pieds, elle est bonne pour les ongles. C'est vrai qu'avec le vernis, on les maltraite un peu les ongles. Un peu de soin ne leur fait probablement pas de mal.
En ce qui me concerne, j'utilise cette crème avant de dormir. Pourquoi ? Parce qu'elle est très grasse et met beaucoup de temps à bien imprégner la peau. En tout cas, elle sent divinement bon le citron et elle est très efficace.

Doigts de fée, Lush, 10€45 les 50g.

Mes utilisations de ces crèmes sont donc très simples : en hiver, presque quotidiennement, avant de me coucher, j'utilise Doigts de fée. La Main Verte, c'est plus "en dépannage" en journée. Par exemple, après avoir lavé la vaisselle (corvée).



Utilises-tu des produits Lush ?

samedi 29 septembre 2012

Kaïken.

De Jean-Christophe Grangé.

Kaïken, c'est l'histoire d'Olivier Passan, un flic de la région parisienne. Le roman débute en pleine enquête à propos d'un tueur en série. Olivier est persuadé que c'est Guillard, un homme qu'il traque depuis des mois. Il accumule les bavures policières pour le prouver.
En dehors de son boulot, Olivier a aussi une vie. Hélas, elle est plutôt chaotique. Il est en plein divorce et s'inquiète sans arrêt pour ses enfants à propos de leur équilibre etc.
Heureusement, il a ses passions pour l'aider à tenir avec ce surmenage. Olivier a en adoration la culture Japonaise. Il s'est d'ailleurs marié à une Japonaise, a fait un jardin zen chez lui etc.
Puis, quelques évènements viennent troubler le calme de sa villa et de sa famille. Quelqu'un est entré par effraction chez lui. D'instinct, Olivier pense qu'il s'agit de Guillard.
Et si c'était tout autre chose, une toute autre histoire ?

Bon, Jean-Christophe, que s'est-il passé ? Je n'aurai jamais cru dire ça de toi mais tu m'as déçue. Quand on achète un de tes livres, on s'attend à un peu de gore, un peu d'"originalité" (La ligne noire reste pour moi ton meilleure ouvrage) sur les crimes. On s'attend à se triturer les méninges pour essayer de savoir qui est le vilain méchant (sauf pour La Forêt des Mânes : j'avais trouvé lalalala).
Ici, on ne fait que suivre la vie d'Olivier avec, d'accord, de temps en temps, quelques chapitres consacrés à sa femme. Mais globalement, on le suit dans la tourmente sans pour autant creuser vraiment le personnage.
On s'éparpille aussi. On mélange tout. Il y a trop d'enquêtes pour un seul et même livre. On arrive a bien suivre, évidemment, mais je préfère quand on se concentre sur une seule et même enquête et que celle-ci soit vraiment "recherchée".

J'achèterai ton prochain livre Jean-Christophe mais j'attends un peu mieux de toi.
En attendant, je me délecterai (du moins, je l'espère) du téléfilm issu du Vol des Cigognes (livre vraiment génial).



P.S. : Si tu veux, Framboize organise un concours en partenariat avec Défi Mode pour gagner un bon d'achat de 50€. C'est par !

jeudi 27 septembre 2012

Bonjoir.

Bonsoir, j'espère que tu vas bien ? Moi, ça va, merci. Je suis reposée. Par contre, il est probable que je me sois fait une tendinite ou autre joyeuseté du même genre à l'épaule. Ça tombe bien, je viens juste de reprendre le sport... -_-"
Et sinon, mes vacances ? Parfaites, tout simplement. Si tu me suis sur mon compte Facebook personnel, j'ai mis une partie de mes photos dessus. Je n'en mettrai pas ici tout simplement parce que je ne publie pas mes photos personnelles sur mon blog (et pourtant, j'en ai quelques unes qui sont pas mal) (si, c'est vrai).

Hier soir, j'ai commencé à rattraper mon retard de lecture sur les blogs. Et franchement, quand je vois le nombre d'articles qu'il me reste, j'ai un élan de flemme. Mais j'en viendrai à bout, ne t'inquiètes surtout pas.

Light Like par Ashes Lips

Bref. Donc. Hier soir, je lisais les blogs de Lizly et de Mnê (c'était à la douce époque où je n'avais pas encore mal à l'épaule) (non, j'dis ça parce que ça me fait mal quand même) et je me disais que leurs articles correspondent à ce que j'aimerais pour mon blog.
Lizly a une plume poétique pour parler des évènements et des personnes qui font sa vie.
Mnê, elle arrive à faire qu'on s'implique dans la lecture pour chacun de ses articles : ils sont dynamiques je trouve. De plus, j'aimerais aussi, comme Mnê, vous parler plus souvent de mes découvertes ou de choses comme ça.

Je parle beaucoup de ma vie (en même temps, c'est un blog personnel que je tiens, faut pas s'attendre à des miracles de ce côté là) mais j'aimerais aller, parfois, dans le côté plus généraliste. Genre, il faut que tu saches que la crème La Main Verte de Lush est juste idéale quand tu as les mains sèches. Foi de moi qui ai les mains ridées et atrocement sèches au moindre froid ou au contact de l'eau calcaire (aussi quand je fais la vaisselle... mais hélas, y a personne qui peut la faire à ma place).

J'ai également vu quelques films au ciné et je ne t'en ai pas touché deux mots. J'aurai pu mais je n'ai pas pris le temps de le faire. Pareil, il y a plein de livres que j'ai lus et tu ne le sais même pas. Enfin, plein... Tout est relatif...

L'autre soir, je repensais à l'époque MaBulle, l'époque où finalement, bloguer était un réflexe quotidien. Je devenais presque accro d'ailleurs à mes lectures bloguesques. Nous étions une petite vingtaine à tous se suivre quotidiennement, à rire ensemble via nos écrans, à partager nos avis, à donner des conseils sur les relations humaines. C'était bien. Quand j'ai quitté MaBulle pour Blogspot, au début, il y avait toujours ça. Et puis, finalement, je crois que j'ai commencé à me lasser. Ça fait quand même bientôt 7 ans que je tiens un blog intime. Punaise, la vache, c'est juste énorme ! Quelques copines me suivent toujours bien sûr (et moi je les suis) mais cette époque est révolue. Et la blogosphère a beaucoup évolué. Avant, c'étaient les blogs kikoo-lol-gif à paillettes VS les blogs écrits en français avec une vraie relation auteur-lecteur. Maintenant, c'est plus vraiment ça. J'ai l'impression que le fight, ça serait plus Les Grands Blogs VS Les Petits Blogs. Dommage que certaines grandes ne s'intéressent pas plus aux petites.
Bref. Remarque, en soi, c'est pas très grave. Chacun fait son truc.



Bon, sur ce, je file au lit. Un livre m'attend.
Bonne soirée.



P.S. : Si tu as l'occaz', achète et dévore déguste L'étoile Spéculos pépites de sucre de Bonne Maman : un régal ! Même le chat aime ça. Pourtant, elle aime que les croquettes.

Bon ap' !

jeudi 30 août 2012

J'aime lire.

Bonsoir, tu vas bien ?
Mon cervelet et moi on s'est dit que ce serait bien de causer un peu lecture par ici.
Moi, j'adore lire. Je me considère comme éclectique en lecture (je peux très bien lire de la chick-lit comme des thrillers, de la BD aussi) mais je me suis rendue compte que j'étais loin d'être aussi large d'esprit que je ne le pensais. Vois-tu, par exemple, je ne lis jamais d'essais. Je ne lis pas de témoignage. Je ne lis pas de Fantasy. Je ne lis pas de littérature jeunesse / ado.
Par contre, je lis aussi la presse. Enfin UN magazine. NEON. Vraiment excellent d'ailleurs.

Dans un de ses derniers articles, Faustine parle de sa dernière lecture et je me suis rendue compte qu'il y avait pas mal de réactions, de commentaires. On peut beaucoup échanger sur le thème de la lecture.

Alors, vois-tu, en ce moment, je lis Kaïken de Jean-Christophe Grangé. Il est sorti ce mercredi. J'en suis à une bonne soixantaine de pages et l'histoire a déjà bien commencé. C'est ce qu'il me faut pour un thriller. Je déteste que ça traîne trop en longueur.

Dans ma Pile de Livres à Lire, tu peux trouver tout ça :
- Vertige de Franck Thilliez
- Danse avec l'ange de Ake Edwardson
- Ce que vivent les Roses de Mary Higgins Clark
- La boîte noire de Tonino Benacquista
- Deuils de miel de Franck Thilliez
- La forêt des ombres de Franck Thilliez
- L'homme du lac de Arnaldur Indridason
- La nuit des temps de Barjavel.



As-tu lu un ou plusieurs de ces livres ?

Que lis-tu en ce moment ?

Qu'as-tu en attente de lecture ?

Quel-s magazine-s lis-tu aussi ?

vendredi 24 août 2012

18h52.

L'autre jour, en lisant le dernier article de mon ami Buster Casey (ou Bichon pour les intimes), mon côté 2.0 et moi on s'est dit que ça faisait un moment que je n'avais rien publié.

Voici donc quelques petites nouvelles en vrac.



- Je ne vais pas tarder à mourir de fatigue. Je dors plutôt bien pourtant. Mais les gens sont en vacances, font des soirées et moi, ben, j'aime pas louper des soirées donc j'y vais. Les lendemains sont parfois difficiles quand même... On ne parle pas d'alcool là. On parle bien de fatigue.

- Il fait tellement beau que j'ai allumé des bougies comme je fais en hiver. Tu vois bien, l'été, les fenêtres sont ouvertes en grand...

- J'avais rencontré quelqu'un mais finalement ce type était méga parano et jaloux. Et puis, ça pouvait pas le faire. Pas de regrets.

- Mes vacances sont réservées. J'ai hâte de partir, grand besoin de changer d'air.

- J'ai eu une légère altercation avec un pote. C'était il y a quelques jours et ça me noue encore l'estomac. Je vais profiter de ce week-end pour  pouvoir m'expliquer avec lui. Personne n'a compris pourquoi il s'en est pris à moi. J'espère qu'il n'a rien à me reprocher et que c'était juste "un accident". Tiens, tu vois, rien que d'y repenser, ça me serre encore plus l'estomac.

- Sinon, je sais qu'il est possible de télécharger des vidéos présentes sur Youtube... Si quelqu'un pouvait m'expliquer la démarche à suivre... redwinedrinking [at] gmail.com... Ce serait bien aimable.

- J'ai en tête le modèle de mon futur tatouage. Vivement cet hiver pour que je le fasse !

- J'ai grand besoin de présence masculine. Vraiment.

- J'adore énormément la série Game of Thrones. C'est un truc de malade cette série ! Je me demande comment j'ai pu passer à côté pendant autant de temps.

- Merci à toutes les personnes qui m'ont envoyé une carte postale cet été. Certaines lectrices d'ici se reconnaîtront d'ailleurs ;-)

- Sinon, ben, je vais bien. Comme d'habitude. Je sais pas comment je fais mais je vais toujours bien. Comme le dit mon amie Birguitte : la vie est trop courte pour perdre son temps à déprimer, ruminer, être de mauvaise humeur.



Sur ce, je te souhaite de passer une bien bonne soirée.
Je vais passer te lire prochainement, don't worry !



19h13.

mercredi 1 août 2012

Juillet.

L'autre jour, mes yeux et moi on a fait notre bilan en images du mois de Juillet.

Manucure noire. Pas très originale mais toujours efficace.
Le chat dort, dort et dort.
En juillet, penser à acheter des collants. Logique.
Début de lettre pour SushieSan.
Queens of the stone age : un classique !
Et une amende en plus, tout va bien.
Les prix verts à la FNAC, c'est tip top !

Cupcake : slurp !
La recette de base, c'était avec des copaux de chocolat...
Un bon bain rose ♥
Commencer la journée en faisant tomber son bloc de papier... Super...
Une jolie carte de Collioure.
Les vernis c'est la vie :-)
Les pois, c'est beau.

On dirait un papillon ce nuage !
Un gros coin de ciel noir !
Mon shatter s'est mis en Mode Rayures.
Une photo pour SushieSan.
La chaussure était visiblement pas solide.
Un âne, c'est mignon.
Canada Dry, la boisson des héros.

Du soleil, ça fait du bien !
Boire ou conduire, il faut choisir !
Encore du ciel bleu.
Sephora.
La Little Box était vraiment bien.
Sephora again :-)
The Dark Knight : énorme ! En VO c'est tellement mieux !



Mes oreilles et moi, on a aussi fait un petit bilan. Vois-tu, j'ai un compte Last fm. C'est bien pratique pour plein de choses ce truc. Ca te permet aussi de faire des stats d'écoute. Par exemple, le mois dernier, les trois chansons que j'ai le plus écoutées :

3°) 



2°)



1°)



Définitivement, j'aime mon ecclectisme.



Mon côté 2.0 et moi, on a aussi fait le bilan.
Ici, les trois billets les plus lus au moins de Juillet ont été :
3°) Ouais. Quand même.
2°) Présente.
1°) My Little Travel Box.
A l'inverse, tu peux jeter un oeil sur ceux-ci, les moins lus :
3°) My Little Red Carpet Box.
2°) Je te rappelle. Ouais, c'est ça ! Pov' type !
1°) J'ai appris à ne plus bafouiller.
Les trois mots-clés qui ont amené le plus de monde sur mon blog sont :
3°) Je bâille
2°) Poppy Rawson
1°) My Little Travel Box.
Les trois sites qui ont amené le plus de visiteurs sont :
3°) Twitter
2°) Hellocoton
1°) Google.


Du côté de mon foie, le mois de Juillet a été plutôt calme et c'est vraiment pas plus mal...

Avec ma famille, tout va bien. J'ai même fêté les cinquante ans de mariage de mes grands-parents. C'était sympa. Habituellement, j'aime pas les longs repas de famille mais là, ça allait !

Mes hormones et moi, on est toujours au taquet sur le moindre mâle correct qui passe. J'élargis mes recherches, comprends-tu...

Mon cervelet et moi, on a fini Las Vega Parano (visionnage du film : check) et Aide-moi. On a donc vu The Dark Knight Rises aussi. Un régal ce film !



Voilà voilà.

On se voit le mois prochain !
(ou avant quand même remarque...)

lundi 30 juillet 2012

Aide-moi...

L'autre jour, mon cervelet et moi on a fini de lire Aide-moi du couple d'auteurs Nicci French. Leurs livres sont, pour moi, une valeur sûre. Je n'en suis qu'à mon quatrième mais j'ai déjà complètement adhéré au style.

Ici, le personnage principal c'est Holly Krauss. Elle a environ 30 ans, est mariée à Charlie, a Meg pour meilleure amie. Elles ont toutes les deux monté leur boîte d'évènementiel. Vu comme ça, on pourrait croire que c'est une vie quasi-idyllique. Sauf que Holly, parfois, perd le contrôle de ses faits et gestes. Au début, son entourage avait tendance à trouver son côté fofolle un peu attachant : au moins, on ne s'ennuie pas avec elle. Sauf que plus le temps passe et plus Holly dépasse les limites de la bienséance que ce soit pour elle ou pour son entourage qu'elle prend parfois plaisir à humilier, par exemple. En continuant de la sorte, elle se rend compte qu'elle va finir seule, que Charlie en aura marre de ses frasques et que Meg ne pourra pas couvrir ses boulettes pour toujours.
Sauf qu'Holly ne comprend pas ce qui lui arrive. Elle veut s'en sortir mais elle a l'impression que quelque chose l'en empêche...

J'ai dévoré ce livre. Bon, j'ai mis plus d'une semaine (métro, boulot, dodo...). A chaque fois que je me plongeais dedans, j'avais du mal à en décoller. L'histoire était bien construite. Au début, je ne supportais pas Holly. Je n'aime pas les femmes qui ne se rendent pas compte de la chance qu'elles ont quand elles sont comblées. Mais le livre est bien écrit, les émotions bien retranscrites donc, au final, je me suis un peu surprise à avoir de la pitié pour elle, à essayer de comprendre ce qui allait de travers, à espérer vraiment que tout s'arrange. Quand tu crois qu'elle s'en est sortie, tu sais qu'un autre rebondissement va arriver. C'est comme ça que ça se passe avec Nicci French : rien n'est vraiment fini avant d'être arrivé-e à la dernière page.
Je ne sais pas si tu as déjà lu des livres de ces auteurs mais si ce n'est pas le cas, je peux t'affirmer que tu ne seras pas déçu-e.

mardi 24 juillet 2012

My Little Travel Box.

L'autre jour, aujourd'hui en fait, mon côté fille et moi on a reçu la Little Box de Juillet : la My Little Travel Box. Bon, nous sommes quand même le 24 Juillet. Je trouve que je l'ai reçue quand même vachement tard ce mois-ci... Mais bon, je vais pas gueuler... Y en a qui la reçoivent toujours méga tard... Et pour tout te dire, j'appréhendais pas mal puisque les impressions générales de mes copines étaient pas méga enthousiastes...

Voyons ce que j'ai eu dans ma box.

Pour commencer, l'éternelle présentation du packaging :


Bienvenue à bord ! Ca met dans une ambiance de voyage, vacances. J'espère que celles qui ne partent pas en vacances cet été sont pas trop dégoûtées.
Le carton est toujours orné des logos My Little Box. J'adore toujours autant.
Sur la photo en haut à droite et en bas à gauche tu peux voir le design de la boîte. Sur le dessus "My Little Travel Box" et en fait, on peut voir qu'elle a une petite poignée. Elle est trop choupinette je trouve.
Toujours l'éternel sac en tissu avec un gros logo pour ce mois-ci.
Le tout est toujours orné d'un ruban My Little Box. Tu peux voir le My Little Travel Book conçu pour nous aider à préparer nos vacances.
En dessous, deux photos du protège-passeport (on appelle ça comment en vrai ?) illustré par Kanako. J'ai déjà mis mon passeport dedans et c'est juste la grande classe.

Pour les petits plus :


Sur la première photo, tu peux voir une petite carte. Il y en a toujours mais elles sont mignonnes donc c'est pas gênant :-) Ici, c'est pour créer un avion en papier. Je sais déjà les faire (des fusées même!). Mais t'as aussi des idées de petits mots à envoyer. C'est mignonet.
A côté, le petit mot de l'équipe de My Little Box. Il y est donc dit qu'il n'y aura pas de box en Août et aussi qu'à la rentrée, le concept allait changer. Je te renvoie vers l'article des copines du blog Little Miss Beauty pour voir le mot en plus grand.
A droite, en vert moche, tu as LE truc que je vais tester dès jeudi (normalement) : l'oreille de plage by Princesse Tam Tam. Sérieux, paye ton idée de génie !! Bon, la couleur est juste atroce par contre (et pas du tout assortie à ma serviette de plage) mais sinon, laisse tomber comment c'est trop canon. Hâte de tester ça !
En dessous, la couverture d'un cahier de vacances avec des jeux à la con mais qui vont m'occuper le temps du trajet quand ce sera à mon tour de partir !
Au milieu, deux cartes postales originales à découper.
A droite, deux photos du dépliant qui montre ce que contiennent les box. Je dis "Les Box" parce que visiblement il y a eu un tas de formules différentes. Quand je vois celle de ma copine Baya, j'me dis que j'ai été plutôt chanceuse sur ce coup là ! Et je vais me répéter mais je déteste le format dépliant. C'est pas du tout pratique et ça fait "moins cosy mignon girly tout ça".

Passons au contenu en terme de produits de beauté :

En haut à gauche, tu peux voir un perfecteur de teint du Club des Créateurs de Beauté. Alors, euh, confession du mardi soir : c'est quoi un perfecteur de teint ? Comment on utilise un perfecteur de teint ? J'suis vraiment une bille en produits de beauté, c'est ça la confession... Mais par contre, ils en parlent pas sur le dépliant ou c'est moi qui vois que dalle !
En dessous, une huile pailletée de Practi Beauty. Alors pour savoir quand et comment l'utiliser au mieux, tu peux te rhabiller... Rien n'est précisé dans le dépliant ! Donc, j'ai quand même cherché et voici le lien. Le principe me plaît à fond ! J'aime l'idée des paillettes discrètes pour les soirées. Vivement que je teste ça. Ce week-end ?
Au milieu, une huile solaire protectrice L'Oréal. Indice 20 par contre. Je suis assez bronzée, je n'ai pas besoin d'un indice 12 000 mais bon, pour celles qui ont la peau plus fragile, autant dire que le 20 c'est ce qu'elles utilisent lors du pitit soleil d'avril... Et aussi, j'ai pour habitude d'utiliser une crème solaire bio pour éviter de polluer la mer et, à long terme, d'éradiquer des poissons. J'avais vu un reportage et je peux te certifier que les crèmes bio, c'est mieux. J'utiliserai celle-ci en sortant de l'eau et / ou quand je serai en Mode Bronzette dans mon jardin.
En haut à droite, le perfecteur de teint sans son couvercle.
En dessous, un mascara format voyage d'un mascara Lancôme. Je serai toujours ravie de recevoir du mascara (noir en plus) parce que c'est mon indispensable maquillage avec le crayon khôl (noir aussi). En plus, avoir du Lancôme, ça me fait plaisir. Par contre, je viens de voir que le mascara était offert sur le site pour 75€ d'achat. J'sais pas pourquoi mais ça fait moins classieux non ?
Et en dessous, une eau de cologne senteur agrumes de Le Couvent des Minimes. Et ça sent juste super bon ! Aaaah c'est vraiment frais. Je testerai ça sans trop traîner.

De plus, si tu regardes bien le dépliant (ça m'agace toujours autant ce format quand même....), tu as quelques avantages : 50% de réduction sur le site du Club des Créateurs de Beauté et un massage des mains offert chez Marionnaud. Intéressant non ?



Conclusion : personnellement, je suis satisfaite de ma box. Par contre, ouais, la version de ma copine Baya est moins chouette je trouve. J'ai hâte de tester tous ces produits.
En ce qui concerne le changement de direction pour la Box de Septembre, ça ne me fait pas peur du tout. Au final, je commence à collectionner les produits (genre les crèmes pour le corps) donc un ralentissement de ce côté là ne fera probablement pas de mal. De plus, les must have en objets et petits plus peuvent être pas mal du tout.
"8 mois qu'elle se pomponnait devant sa glace. Un jour, elle s'est réveillée et s'est dit : je ne suis pas qu'une belle plante ! Alors pendant les vacances, elle va révolutionner sa vie : bouquiner, voyager, méditer, et revenir transformée." >> Je suis plutôt d'accord. Nous ne sommes pas que des femmes superficielles qui ne s'intéressent qu'à leur apparence et celle des autres. Enfin, du moins, ce n'est pas mon état d'esprit donc je continue avec joie et impatience l'aventure My Little Box.

vendredi 20 juillet 2012

Ouais. Quand même.

Red Lace by pauline-greefhorst
L'autre jour, mes hormones et moi on a fait, inconsciemment, le bilan de ma situation actuelle.

Figure toi qu'il y a peu de temps, je me suis blessée. A l'épaule gauche et je peux te dire que ça fait mal.
Le truc contraignant c'est qu'il faut que je garde le bras en écharpe, à la perpendiculaire. Chiant franchement. Du coup, je suis en arrêt. Ça m'arrange parce que bosser limite toute la semaine, je commence à fatiguer. Autant mon boulot de la semaine, ça va je l'aime donc bon j'y vais pas à reculons. Mais celui du week-end, j'en peux pu. Surtout le dimanche quand t'as bien fait une grosse soirée le samedi. Mais c'est ça quand t'as besoin d'argent ben voilà...

Avec Monsieur Grand on est de plus en plus proches. Mon entourage est au courant de la situation : j'suis à fond sur lui mais il a quelqu'un. On voit quand même que "quelque chose" se passe. On essaie de le cacher un peu mais c'est difficile. Et puis ça regarde que nous. D'ailleurs, au début de mon arrêt on a déjeuné ensemble et mes proches me faisaient les gros yeux quand on s'est vraiment rapprochés, quand il a mis son bras derrière moi et que moi je me laissais faire.
Et puis bon, il faisait sa tournée de boulot avec une pote à lui donc je l'ai rencontrée. Au début, ça allait on s'entendait bien. Mais j'ai pas aimé quand elle lui a dit "Non mais tu vois pas que tu fais de la merde avec cette pétasse !!". Cette pétasse c'est moi ! Et cette pétasse elle va te péter la gueule quand elle va te revoir espèce de pute ! Non mais !! Moi j'suis amoureuse de Monsieur Grand alors tu fermes ta gueule grosse garce !

Aussi, il faut que tu saches que j'suis allée chez Monsieur Grand. Quand je te disais qu'on est vraiment devenus proches... On était sales parce qu'il a plu (l'été c'est en septembre... au cas où tu le savais pas, j'te l'annonce). Sombre histoire de boue, d'éclaboussures tout ça. Donc, on est allés se doucher. Il a été prince il m'a laissée la salle de bain avec la baignoire. Moi je lui ai dit que je commençais à m'inquiéter parce que l'eau de la baignoire elle montait par le trou. Et que j'avais peur. Et je trouvais ça sale même si elle était claire. Il m'a dit que c'était normal.
Et puis le truc, aussi, c'est que j'ai toujours mon bras en écharpe. Donc, il m'a aidée à défaire ma robe. M'habiller ça va même si je mets trois plombes. Me déshabiller, c'est plus compliqué. Va savoir pourquoi. Encore en bon prince, il l'a fait sans me sauter dessus. J'ai pas craqué non plus. Je crois qu'on veut clarifier la situation avant toute chose. On s'embrasse, on est proches, on passe du temps ensemble mais voilà. D'ailleurs, j'en profite pour être avec lui quand il bosse. Il a dit qu'il avait droit d'emmener quelqu'un. Il m'a déclarée comme accompagnatrice donc c'est bon. On aime être ensemble.

On va souvent chez lui pour la pause déjeuner ou pour boire un café. Sa copine est pas souvent là. Tant mieux. Quand elle l'appelle ou quand elle lui envoie un SMS ça le fait chier. Des fois il répond pas.

Par contre, là où j'ai peur c'est qu'en fait, ses voisins, ils ont pour animaux domestiques un lapin et un ours.














A partir de quand tu as réalisé que c'était un rêve ?
Je crois qu'il faut que je me calme avec Monsieur Grand hein... Pfiou !

lundi 16 juillet 2012

Cupcakes pomme-cannelle.

L'autre jour, hier en fait, mon estomac et moi on a dégusté des cupcakes à la pomme et à la cannelle. Sans vouloir me vanter, ils étaient exceptionnellement bons. Ouais, parce que c'est moi qui les avais fait. Ca m'a pris, comme ça. J'ai posté la photo sur mon compte Facebook (tiens, tu peux liker la page du blog ici aussi sinon) en demandant si y en a qui seraient éventuellement intéressé-e-s par la recette. C'est le cas donc je me lance.

Bon, déjà, sache que vu je suis une dingo de la life eh bien j'ai carrément adapté la recette d'un de mes livres en rajoutant la pomme. La recette de base est Cupcakes cannelle et éclats de chocolat noir. J'avais des pommes qui étaient pas mal mûres (et pomme-cannelle, ça va bien ensemble) donc hop !

Pour une dizaine de cupcakes.

Ingrédients :
Pour la pâte à gâteaux :
- 110 grammes de sucre
- 2 oeufs moyens
- 75 grammes de farine
- 1/2 sachet de levure chimique
- 70 grammes de beurre fondu
- 8 centilitres de crème fraîche épaisse
- 1 cuillère à soupe de cannelle.
Pour le topping :
- 1 blanc d'oeuf
- 200 grammes de sucre glace
- du colorant alimentaire (facultatif)

Préparation de la pâte :
Préchauffer le four à 180°C (th.6).
Dans un saladier, mélanger le sucre avec l'oeuf.
Ajouter la farine et la levure. Bien mélanger.
Incorporer le beurre fondu (mais pas brûlant), la crème et la cannelle.
Mélanger pour obtenir une pâte sans grumeaux.
Verser et répartir équitablement la pâte dans les moules.
Enfourner 20 à 25 minutes.
Sortir du four et laisser refroidir complètement.

Préparation du topping :
Verser le blanc d'oeuf dans un saladier.
Tamiser 50 grammes de sucre glace et travailler le mélange au batteur électrique à vitesse lente.
Ajouter peu à peu le reste du sucre glace sans cesser de battre, jusqu'à ce que le glaçage ait la consistance d'une chantilly et forme des pics.
Glacer les gâteaux (froids) à l'aide d'un couteau ou d'une poche à douille.

Paye la gueule de la photo... Pfiou, NAZE !
Mais tu te dis... Où sont les pommes ? Donc, mon astuce est de rajouter à cette recette deux pommes que tu auras râpées dans la pâte finale.
Pour la couleur rose, j'ai utilisé du colorant alimentaire : trois gouttes de rouge et une goutte de jaune. Le reste c'est les déco Vahiné bien connues.

Je les ai bien aimés mes petits cupcakes. Texture molle et fondante (probablement dûe aux pommes) (par contre, ça faisait un peu aspect galette du samedi soir si tu vois ce que je veux dire...). Le glaçage avait, quant à lui, un côté croquant. Un peu trop sucré par contre.
Et la cannelle est vraiment très prononcée. Bon, j'ai mis une bonne cuillère à soupe aussi faut dire...



Si un jour tu tentes la recette, n'hésite pas à me donner tes impressions.



Bon appétit !



N.B. : Recette de base trouvée dans Muffins, brownies et cupcakes publié chez Hachette Pratique, collection Bon app'.
Recette du glaçage trouvée ici. Ouais parce que le glaçage au Kiri de la recette de base n'est pas bon. J'avais déjà testé.

jeudi 12 juillet 2012

Las Vegas Parano.

L'autre jour, mon cervelet et moi on a (enfin) fini de lire Las Vegas Parano de Hunter S. Thompson. J'avais envie de le lire avant de voir le film. Il est pas long ce livre (à peine plus de 200 pages) mais punaise, j'en ai mis un temps fou à le lire...
La faute à une écriture complètement déjantée. A une histoire (si on peut appeler ça "une histoire") complètement décousue et hors du commun. La faute à des personnages très flous parfois et très "précis"
Donc.
C'est un roman autobiographique (en partie). Il est journaliste et part à la conquête du rêve américain. Le roman est peuplé d'histoires complètement folles : destruction de chambres, mensonges à tout va, conférence de procureurs sur la drogue alors que lui-même et son avocat sont complètement défoncés (et tu oublies la drogue douce).

En fait, je ne sais même pas comment te parler de ce livre. En fait, je crois que je ne l'ai pas aimé. Je vais regarder le film, je pense que ça passerait beaucoup mieux. C'est beaucoup trop déstructuré pour être apprécié, enfin, à mon sens. Enfin, en même temps, espérer quelque chose de plus ou moins crédible venant d'un mec complètement camé au moment de l'écriture est en fait ridicule.

Je comprends tout de même que ce livre ait un côté culte. C'est vrai qu'on n'est pas habitués à lire ce genre de truc.
Mais, franchement, si tu n'aimes pas les histoires trop déstructurées, ne te lance pas dans ce livre. C'est rare que je ne conseille pas un livre quand même... J'avais envie de le finir mais je n'étais pas motivée à le lire. C'est un comble ça.

Allez, bonne soirée.

dimanche 8 juillet 2012

Présente.

Portrait of the Artist as a Young
Man by Mindband
L'autre jour, mon coeur et moi on s'est inquiétés pour L'Homme Beau. J't'en avais vaguement parlé une fois. En gros, c'était un homme avec qui j'avais des contacts rapprochés. Puis finalement, là, ça fait quatre mois qu'on ne s'est pas vus. Putain, ça passe vite en fait.

J'avais plus ou moins remarqué dès le début que L'Homme Beau avait des tendances dépressives. Y avait qu'à voir ses statuts Facebook, commentaires piquants. Ça sautait aux yeux. Mais tu vois, je sortais d'une relation difficile et je ne voulais pas m'attacher à un homme de peur de souffrir une nouvelle fois. C'était égoïste mais bon, L'Homme Beau ne voulait pas de relation sérieuse.

Tout allait bien dans le meilleur des mondes au début. Ouais, au début. Parce qu'avant, ses statuts étaient pas méga joyeux mais ça passait. Et puis, je ne le connaissais que depuis peu donc j'me disais que c'était peut-être une mauvaise passe.
Puis, ça a empiré. Quand on se voyait, je n'osais pas lui en parler. Pour moi, on n'était (et on n'est toujours pas) pas des amis. On se connaît, on s'apprécie mais voilà. Quand on partait dans des conversations plus personnelles, il me faisait comprendre qu'il avait du mal à faire confiance aux gens, qu'il était plus ou moins seul. Je ne savais pas quoi répondre parce que moi, c'est tout l'inverse. Je déteste la solitude (genre, là, ma journée du dimanche est un peu naze). Je vois beaucoup de gens, j'établis beaucoup de relations amicales ou potales. C'est ptêtre pour ça que j'aime finir la soirée accompagnée. Parce que j'en ai marre de ma solitude. Donc je prends ce qui est disponible sur le moment.
Plus tard, il avait désactivé son profil Facebook en laissant un dernier statut vraiment pas gai. Là encore je n'ai pas pris de ses nouvelles. Pas de SMS, rien. Quand j'y pense, j'ai vraiment été nulle. C'est quand même la moindre des choses. Mais bon, j'étais dans la même idée égoïste : si je m'inquiète trop, si je m'implique trop, je vais finir par m'attacher à lui et souffrir encore. Parce que, clairement, je sais très bien qu'on ne sera jamais en couple. Ça me va mais après, quand je m'attache, ben tu vois, ça devient désastreux pour mon tit coeur de pas-pierre. J'ai demandé de ses nouvelles à un pote en commun.
Finalement, le monsieur a fini par réactiver son compte. Pour revenir encore plus dépressif. Du moins, il le montre plus ! Sur son mur, il a mis une photo d'une blessure récente. Quelqu'un lui a demandé ce qu'il s'était passé. Il a répondu que la corde avait lâché. J'ai l'impression, vus les quelques commentaires qui suivaient, qu'il n'y a que moi qui ai pensé au pire à savoir la corde du pendu. Je dramatise tout ? Puis après, il a fait comprendre qu'il pouvait se rétablir vite puisqu'il ne se fatiguait pas avec des visites...
C'est là que je suis intervenue. C'était trop pour mon petit coeur. Je ne suis pas amoureuse de lui, on n'est pas amis mais moi je ne supporte pas de voir que les gens vont mal. C'est plus fort que moi, j'ai envie d'être présente, d'écouter les gens avec intérêt, de donner mon avis s'ils le veulent. Une présence fait toujours du bien quoi qu'on en dise. Et je me dis qu'il y a quatre mois, quand on s'est vus, j'aurais déjà dû lui dire que s'il avait besoin de parler, j'étais là. Donc, je lui ai envoyé un SMS. Je lui ai dit que j'ai vu qu'il était blessé et que s'il voulait qu'on se voit, en potes eh bien j'étais dispo. Il vient de me répondre (quatre heures après...) que c'était gentil... Mais rien de plus. Soit il ne veut pas me voir moi, soit il se complaît dans sa solitude. Je sais pas.

En soi, je ne sais pas trop pourquoi je t'en parle. Peut-être pour savoir si j'ai bien fait de m'impliquer ? Peut-être pour qu'on me dise de ne pas m'inquiéter ? Peut-être pour qu'on me donne des pistes pour savoir comment faire ?
Je m'attache rapidement aux gens que ce soit sentimentalement ou amicalement / potalement. Je n'aime pas voir les gens en peine. J'ai besoin d'aider. Je voulais travailler dans le social, aider les gens. Au final, j'en suis loin. Mais bon, ouais, je crois que j'aime être là. Parce que j'aime que les autres soient avec moi quand je ne vais pas vraiment bien. Je crois, par contre, que je donne plus qu'on ne me donne.

Donc, voilà.
Je crois que j'avais besoin d'en toucher deux mots.
Je ne sais pas ce que j'en attends mais bon... Même si j'ai eu une réponse, je crois que je ne pourrais pas m'empêcher de m'inquiéter pour lui et pour tous les autres qui n'ont pas la méga forme. J'espère qu'un jour L'Homme Beau se sentira prêt pour se confier et se rapprocher de quelqu'un. Ce ne sera probablement pas moi et je l'accepte mais bon, je suis persuadée que plein de personnes seraient prêtes à l'aider. Le veut-il vraiment ?



Ou alors, je me plante complètement et en fait L'Homme Beau va bien ?
Ahem...

lundi 2 juillet 2012

Juin.

L'autre jour, mes yeux et moi on a fait le bilan des photos du mois de Juin. Beaucoup moins nombreuses que celles de Mai pourtant, j'ai eu un mois tout aussi riche en aventures et émotions.


1. Parce qu'être enrhumée en Juin, ça a de la classe... Bon, y a aussi eu les derniers épisodes de Desperate Housewives quand même...
2. Jolies roses pour ma grand-mère.
3. La Little Box est toujours un évènement. Mon avis ici.
4. En Juin, il pleut. Cool hein ?
5. Papier à lettre Hello Kitty, merci SushieSan !
6. Morceau de nuisette Betty Boop !
7. Un bon bain moussant ♥ Qui sent méga bon en plus.
8. Portez du rouge. Vous aurez 30% de chances en plus d'attirer les collègues masculins. Sexiste ? Pas vraiment, car les femmes sont aussi plus séduites par les hommes en rouge (Univ. de Vannes et Rochester) >> J'ai visiblement tout compris !
9. Joyeux anniversaire ! 30 et 35 ans, ça se fête !!
10. Tiens, devine quel produit emballe ce truc jaune et bleu ? C'est méga connu !



Et toi ?
Tu as passé un bon mois ?

samedi 30 juin 2012

Menace.

L'autre jour, mon coeur et moi, on a réalisé un truc. Je crois que je suis une "menace" pour certains hommes en couple.
Ne crois surtout pas que je sois le genre de nana qui se la pète, qui se croit belle etc. Non, pas du tout.
Ça peut m'arriver, en soirée trop arrosée, de déprimer un coup parce que les trois quarts de mes potes sont des gens en couple et que j'en ai plus que marre de passer pour la fille volage etc à qui on balance "Bon, tu dors avec qui ce soir ?". Oui, c'est la vérité, j'aime les hommes, j'aime quand il y a un rapport de séduction et je ne suis pas la fille qui a forcément besoin de sentiments pour passer la nuit avec un homme. Est-ce que ça fait de moi une salope ? Probablement aux yeux de certains. Pourtant, moi, je ne me vois pas comme ça. Ces hommes, je ne vais pas vers eux telle une couguar qui s'est pas faite tringler depuis trois jours (putain, c'est long). En soirée dans un bar (par exemple), je ne navigue pas d'homme en homme pour les séduire. Pas du tout. En général, le contact se fait comme ça. Je peux avoir des vues sur le barman (graou graou) ou sur un type que j'ai bousculé sans faire exprès (ou alors c'est lui) et que du coup, la conversation s'est entamée. Tout ça pour dire que quand je sors, je sors d'abord avec mes amis. Je ne sors pas pour ramener quelqu'un dans mon lit.
Voilà, il fallait rétablir la vérité.


Kiss Me by nicolizet


Alors, pourquoi je te parle de menace.
Une bonne copine m'a dit un truc qui m'a fait réfléchir...
Vois-tu, l'autre week-end, j'ai passé quatre jours totalement coupée de la vie normale avec une bonne quinzaine de copains. C'est-à-dire que nous avons picolé plus que de raison, nous avons écouté de la musique forte et brutale, nous avons zappé toutes les règles d'hygiène de base. Et je me suis pas assise pendant quatre jours pour faire pipi : je peux te dire que je tiens très bien (et ce, même complètement ivre morte) quand il s'agit de ne pas me microber les cuissots et aussi d'éviter les mycoses.

Donc.
Elle me disait qu'avec son homme c'était pas forcément une très bonne passe mais que voilà, au lieu de laisser la situation empirer sans rien faire, ils se parlent beaucoup. C'est très louable et j'espère que je serai pareille quand j'aurai un homme cool et stable dans ma vie.
A un moment, elle m'a dit "Je lui ai dit aussi, et t'inquiètes pas c'est pas pour te vexer, que j'avais bien vu qu'il s'était rapproché de toi." Moi, j'ai sursauté et poussé une espèce de cri aigu et étouffé à la fois (bizarre) parce que je ne m'attendais pas du tout à ça. D'une parce que moi j'ai rien remarqué et de deux parce que je n'aurais jamais pensé à ça !
Du coup, c'est en repensant à ça que je me suis dit que je devais être une sorte de menace. Je crois qu'aux yeux des gens en couple, je représente la fille délurée, drôle (SI c'est vrai), instable qui fait qu'ils se souviennent de leur période comme ça. J'en sais rien en fait. Mais, j'me dis que ça doit être un truc comme çà... Franchement, j'en suis pas fière mais j'ai eu plusieurs aventures avec des hommes en couple (et, souvent, je l'ai su beaucoup trop tard) (bâtards) (enfoirés) (salauds) et, à chaque fois, c'étaient ceux qui me complimentaient le plus sur mon physique, mon look etc.

Regarde, c'est ce que me disait une copine... "C'est quand même bizarre que Monsieur Grand () se soit décidé maintenant à ce que vous preniez un verre ensemble alors que ça fait un moment que vous avez ce rapport ambiguë". Vois-tu, avec Monsieur Grand, on a un rapport presque professionnel. Je doute qu'il se comporte comme ça avec toutes ses collègues. Après, j'me trompe peut-être mais bon, c'est vrai que c'est bizarre.
Regarde, l'autre week-end, quand je me suis retrouvée avec un gars avec qui le courant passait clairement trop bien. On commençait à se rapprocher pour s'embrasser quand j'ai eu un mouvent de recul et que je lui ai demandé s'il était célibataire. Non, pas célibataire. Bon, après, j'ai trop bu donc j'ai un peu craqué et il arrêtait pas de me complimenter comme quoi j'étais ceci, cela (là-dedans, j'en ai conclu que j'étais trop swag comme fille) (t'inquiètes, like a boss).

Et franchement, ce genre de situation arrive souvent. Tu vas te dire "Mais de quoi elle se plaint celle-là ?". Ben je me plains que je ne plais qu'aux hommes en couple. C'est quand même incroyable ça !

Donc, mes résolutions de milieu d'année (ben quoi ? C'est quoi le problème ?) sont :
- arrêter de boire au point de sortir avec un homme en couple
- continuer à ne plus bafouiller (comme avec Monsieur Grand) devant les mecs qui me plaisent
- essayer d'arriver à trouver un garçon qui veut une relation suivie
- avoir toujours autant de style (et ma nouvelle robe méga belle ne pourra que confirmer que j'ai un style de fou) (je m'auta-flatte, parfaitement).

mardi 26 juin 2012

J'ai appris à ne plus bafouiller.

L'autre jour, mon coeur et moi on a vécu un truc qu'on attendait depuis quasiment un an. Quand tu vas savoir ce que c'est, tu vas halluciner parce que tu vas te dire que c'est rien du tout et que mon coeur et moi on se comporte comme si on avait 14 ans (alors qu'on en a entre 10 et 15 de plus...) (je te dis pas si je suis plus proche de 10 ou de 15) (ahem)... -_-"

DONC. Figure-toi que j'ai bu un verre, tranquillement mais sûrement, avec quelqu'un sur qui je bavais à fond, mais vraiment à fond. Nous l'appellerons Monsieur Grand. Les gens qui me suivent sur Twitter et qui lisaient mes aventures avec une théière de Thé au Citron à côté vont peut-être piger de qui je parle. En soi, remarque, c'est pas le plus important.

Ouais, parce que, ce qu'il faut retenir dans tout ça c'est que j'ai su relever une invitation. J'ai pas bafouillé, j'ai trouvé quoi répondre pour que la chose se fasse.

Bon, bien sûr, Monsieur Grand a une copine. Dans mon cas, il y a toujours un truc qui cloche pour que la chose se fasse. Ici, c'est qu'il a la bonne idée d'avoir une copine... Mais bon, un verre ça n'engage à rien. Moi, évidemment, j'aimerais beaucoup qu'il se dise que je suis mieux que son amoureuse et que du coup, il plaque tout pour venir vivre avec mon Félin et moi. Mais bon, ça c'est de l'utopie. Utopie qui dure depuis un an...
(no comment)
(je fais pitié en fait)

Pourtant, j'avais réussi à canaliser mes émotions en le voyant. Après tout, ça servait à rien que je m'enflamme puisqu'il a quelqu'un dans sa vie. Et puis là, BIM, il sous-entend qu'on boive un verre ensemble et hop, putain, j'arrive à enchaîner. J'arrive à lui dire Oui.
Peut-être que ça y est, je commence à devenir grande ? Ou pas, hein.

En vrai, non, je deviens pas grande. T'aurais vu le smile que j'avais pendant toute la soirée après... Pfiou...

Et puis bon, au final, y a rien eu d'extraordinaire en fait pendant cette mini-soirée. On a parlé de choses et d'autres. De tout, de rien. Une phrase m'a fait comprendre que, oui, il est vraiment toujours en couple.

Je crois que je suis toujours sous le coup de l'émotion, j'arrive pas à ordonner mes idées, mes émotions... Ca va venir. Peut-être que je te répondrai correctement ?

En tout cas, sois content-e pour moi !
Dis-toi que, ça y est, il semblerait que j'arrive à aligner 2-3 mots corrects à un homme qui me plaît ! Peut-être que ça le fera vraiment quand je serai en face d'un homme qui me plaît et avec qui ça serait plus envisageable (comprendre, il est liiiiiiibre Max) (♪♫) ??



♥ ♥ ♥



Tiens, écoute cette merveille : !

mardi 19 juin 2012

My Little Happy Box.

L'autre jour, en rentrant d'un week-end salement chargé, mon côté fille et moi on a eu la joie de découvrir que la nouvelle Little Box était rendue à destination. Du moins, en ce qui me concerne. C'était lundi. Une de mes copines ne l'a toujours pas reçue alors que nous sommes mercredi...

Le thème était le bonheur, le sourire. C'est joli comme thème donc je m'attendais à une box remplie de petits trucs qui donnent le sourire...


Voici donc ce à quoi nous avons eu droit ce mois-ci. 


En haut à gauche, tu peux apercevoir le design de la Box de ce mois-ci.
A côté, des pitits Carambar au Caramel. Personnellement, ce ne sont pas mes préférées. Côté Carambar, j'suis plus branchée Fraise.
En dessous, les éternelles jolies cartes qu'on reçoit tous les mois.
A droite, une jolie citation d'un des carnets.
En dessous à gauche, le dépliant (format désagréable au passage) qui explique le contenu de la box.
Et, à côté, l'aperçu du petit sac où se cachaient tous les produits.


Voici donc les produits... A gauche, en haut, un spray Le Petit Marseillais qui rend les cheveux brillants... Pas de chance pour moi, je n'en avais pas besoin puisque j'ai déjà un spray de cette gamme là que je n'utilise déjà pas des masses.
En dessous, un soin après-soleil de Kibio. Je ne connais pas cette marque mais bon, je n'avais pas de soin de ce genre donc c'est carrément bienvenue. Y a plus qu'à espérer que le beau temps revienne en force maintenant. Sur cette même photo, on trouve un soin démaquillant de Kibio également. J'ai déjà du démaquillant mais bon, ça va changer. De temps en temps, ça fait plaisir de changer d'odeur.
Au centre, une pince à épiler. Je n'en ai pas besoin en fait puisque j'en ai déjà une.
En haut à droite, la crème Lait Frais de L'art du soin (Diptyque). Elle sent divinement bon, j'ai hâte de l'essayer et voir si la crème tient.

En dessous, un crayon noir eye-liner waterproof Star Liner de Arcancil. Je ne sais pas mettre d'eye liner. Du moins, il y a quelques années, je n'y arrivais pas. C'est l'occasion de se relancer on va dire...

Conclusion. 
Personnellement, je ne suis pas conquise par cette box. Je ne vois pas le rapport de chacun de ces produits avec le bonheur. Pour moi, un des signes du bonheur est le sourire. Non, je voulais pas de dentifrice mais j'imaginais avoir genre un rouge à lèvres ou un crayon à lèvres, j'en sais rien. Des magnets smiley pour le frigo. Enfin, des trucs comme ça.
Je n'ai pas l'impression que tout cela ait une valeur de 13€ non plus... En fait, les box sont, selon moi, très inégales : Février : Canon / Mars : décevante / Avril : Canon / Mai : Canon (même si trop de L'Oréal) / Juin : décevante.
Je ne connais pas le thème de la suivante mais j'espère qu'elle sera mieux...



Sur ce, bonne soirée.

mercredi 6 juin 2012

I'll be there for you ♪

L'autre jour, mon cervelet et moi on lisait le deuxième numéro du magazine Neon. Très bon magazine soit dit en passant. Je me suis plutôt attardée sur l'article qui fait la Une "C'est quoi, être amis ?".
L'article, à la base, est fait de plusieurs témoignages pour voir des visions différentes de l'Amitié. C'est une bonne idée. Le petit plus : en bas de chacune des pages de l'article, une petite citation sur l'amitié. Par contre, je n'aime pas les deux grandes photos utilisées (en Une et en Double Page) : des gens nus. J'aime la nudité bien sûr (graou graou). Mais pour moi, ce n'est pas ce qui illustre le mieux l'Amitié en général. Certains amis n'ont aucun soucis, entre eux, de se montrer nus. Mais je crois (je crois) que c'est loin d'être le cas de tout le monde. Ou alors je suis une coincée du cul en vrai ?

Les vraies questions étaient : 
C'est quoi, être amis ? Que peut-on attendre de ses amis ? Que ne doit-on surtout pas leur demander ?

[ Source : Friendship par Narsust ]


Moi, je suis très sociable. Tellement sociable que parfois, j'imagine que ça doit être chiant pour les autres. Je suis cap' de plaisanter avec des inconnus à partir du moment où y a eu un premier contact. Je travaille dans la vente donc ce côté sociable m'aide. Mais tu vois, le fait d'être sociable et de réellement connaître plein de gens (1) ne veut pas dire que j'ai plein d'amis. Des Amis des Vrais. J'ai tout plein de potes. J'ai tout plein de connaissances. Mais j'ai des Amis en quantité raisonnable.
Ma meilleure amie, je la connais depuis l'époque où on avait 3-4 ans. Gamines, on a eu nos périodes pourries "J'te fais la gueule" tout ça parce que... parce que rien du tout. Ça devait probablement être des raisons ridicules. Plus de vingt ans après (bordel), on est toujours amies et je vais être témoin à son mariage (2).
Mon meilleur ami, je le connais depuis moins de dix ans. On s'est connus grâce à la musique. On était juste potes avant. Et puis ben, le temps a fait qu'il est mon meilleur ami et je suis sa meilleure amie. C'est dingue d'ailleurs. Au tout début, j'avais envie de "sortir avec lui" (mode teenager). Maintenant, j'me dis qu'heureusement que ça ne s'est jamais fait.
Et puis j'ai d'autres amis. Je t'ai déjà parlé de Bob. Il y a la copine de mon meilleur ami. Y en a d'autres encore et encore. Le but c'est pas de les énumérer.

Pour moi, le rôle d'un Ami c'est d'être . D'être là physiquement ou moralement. Je sais sur qui je peux compter quand ça ne va pas : "I'll be there for you / When the rain starts to pour / I'll be there for you / Like I've been there before / I'll be there for you / 'Cuz you're there for me too..." (3).
Un Ami se doit d'être franc.
Un Ami est aussi là pour rigoler.
Un Ami est là pour m'engueuler quand je fais de la merde. Un Ami est d'ailleurs là pour me surveiller pour éviter que je refasse la même merde.
Un Ami est là pour ouvrir les yeux.
L'autre soir, on a fait un barbec' et on n'a pas arrêté de se marrer. J'me suis dit après qu'en fait, toute ma bande de potes qui était là ce soir là, eh bien c'est une partie de ceux que je fréquenterai toute ma vie. Je le sais. Il n'y a aucune raison pour que ça se passe autrement. Je crois à l'Amitié à distance (au cas où l'un de nous devrait déménager). On a largement dépassé l'âge des prises de tête futiles et inutiles. On est dans une phase d'Amitié forte, de grande complicité, de partage.

Je regardais un épisode de Friends l'autre jour (en vrai je suis à fond dedans, j'ai le coffret des dix saisons et je ne me lasserai jamais de regarder cette série juste fantastique) et au début, j'me disais que leur relation, à tous les six, elle était vraiment chouette. Ils savaient toujours où se retrouver, pas besoin de s'appeler etc... Mais en fait, c'est peut-être trop envahissant. Regarde quand Monica et Chandler trouvent une maison en banlieue de NYC et qu'ils n'osent pas le dire aux autres de peur d'affronter leurs réactions. Je crois donc qu'il faut un juste milieu. Moi, par exemple, mes Amis et potes, je les vois principalement le week-end. La semaine, je suis concentrée dans mon boulot, je ne fais pas d'excès, j'en profite pour faire des trucs toute seule. Bien sûr, il m'arrive souvent d'avoir mes Amis au téléphone pendant la semaine ou d'aller en concert ou au ciné mais globalement, je passe ma semaine seule.



Et toi ? C'est quoi, pour toi, être amis ? Que peut-on attendre de ses amis ? Que ne doit-on surtout pas leur demander ?

(Tu as quatre heures)
(Non j'déconne !)
Mais en vrai, j'ai été surprise de voir autant de conceptions différentes de l'Amitié dans cet article. Je serai donc curieuse d'avoir ton avis.


❋ ❋ 


(1) L'autre jour, j'ai montré à ma maman ma page Facebook pour qu'elle voit ce que c'est. Elle a vu le nombre d'"Amis" et elle m'a dit "Mais tu les connais vraiment tous?". J'ai fait le bilan et ... Oui ! Tous les gens de ma liste sont des gens que je connais (mises à part une ou deux exceptions) et que je ne peux pas supprimer de ma liste parce que ce ne sont pas des gens superflus.
(2) D'ailleurs, si tu as des sites cools à me conseiller pour que je trouve une jolie robe. Évite ASOS. Comme toute personne branchée, je connais très bien ce site et je commande régulièrement dessus. Mais bon, soyons honnêtes : y a quand même vachement de robes courtes, ras la fente. Ce n'est donc pas la tenue appropriée pour un mariage.
(3) Tu cliques, tu chantes et tu fais Clac Clac Clac au moment voulu !

vendredi 1 juin 2012

Bonheur.

video

Mets le son à fond.

C'est un des petits plus quand tu dors à la campagne. Tu te réveilles, ouvres tes volets, ta fenêtre. Tu vois un ciel bleu et tu entends les oiseaux.

What else ?

jeudi 31 mai 2012

Mai.

L'autre jour, l'autre mois en fait, mes yeux et moi on a vu des trucs. On en a immortalisé certains grâce à la superbe technologie de mon portable.

Là, c'est donc le félin qui accompagne toutes mes journées... Bon, le souci c'est que souvent je suis pas là donc quand je reviens du boulot, de soirées etc, souvent elle fait un peu la tête.

Un petit côté nature...
Personnellement, j'ai semé les graines de la Little Box de Printemps dans un plus grand pot que celui qui était fourni. On m'a dit que le pot était beaucoup trop petit.
Un beau bouquet de rose dans mon appartement, ça faisait longtemps.
La saison des cerises a enfin repris !

Néon #2 : vraiment un très bon magazine. A venir, un article sur l'Amitié avec un grand A inspiré par celui de ce magazine.
Grâce à Faustine, j'ai eu des Crispellos de Milka. Je peux te dire que c'est juste méga bon.
Les bougies, je love ça !
Marc Jacobs fait des parfums. J'en ai découvert un dans la Little Box de Printemps (encore elle) du coup, j'me suis lancée dans celui-ci.
J'ai envie de câlins.
Y en a ils m'envoient des cartes postales et ça me fait plaisir !
Friends, c'est juste trop bon. Indémodable !
Pour passer le temps, je me shatterise les ongles en noir !

A voté... Cherchez l'erreur !?
Y a de la paperasse à remplir.
Moi quand je vais en soirée, c'est en pleine campagne. Et il pleut. Mais c'est pas grave.

Vive le rock ! J'ai déjà dit que j'aimais les têtes de mort !
Avec ma copine Bob on aime bien boire des cocktails en terrasse. Mojito ♥
La bière corse, slurp ♥
Guns n' roses : welcome to the jungle ♫
La McChouffe, slurp ♥



Ce n'est pas entièrement représentatif du mois écoulé. Bien sûr que non. J'ai bu autre chose que de la bière voyons ;-)

vendredi 25 mai 2012

Le mythe est brisé.

L'autre jour, mon coeur et moi on a un peu paniqué parce qu'on n'avait plus personne en tête. Tu vois, je suis complètement le genre de nana à avoir plein de garçons en vue histoire de faire de l'un d'eux quelqu'un avec qui ça dure. Dans les garçons que j'ai en tête, soit j'ai déjà conclu, soit pas du tout, soit c'est juste une lubie passagère, soit pas du tout !

Je t'avais vaguement parlé d'un gars à qui j'avais donné mon numéro mais que je n'avais pas de nouvelles. J'ai arrêté de lui chercher des excuses (il a pas eu le temps - il savait pas vraiment quoi écrire - etc) au bout de trois jours sans nouvelles. Je l'ai revu il y a peu. Il travaillait, il faisait une chaleur épouvantable. On suait tous comme des boeufs ! Moi, j'avais ma fierté. Il avait complètement brisé une partie de mon ego à ne pas me donner de nouvelles. Donc, je me disais, fièrement, que je n'irai pas vers lui. Il vient me voir, me dit "Salut ça va ?" moi, je lui réponds le pov' truc basique tout pourri "Salut. Oui et toi ?". Et il me dit "J'te fais pas la bise, j'suis trempé !". Après, on a dû échanger trois phrases à tout casser.
>> Le mythe est brisé.

Il y avait aussi un gars avec qui je bosse. On s'entend bien, on est complices. Moi, parfois, je me surprenais à imaginer quelque chose avec lui parce qu'il est charmant, on a pas mal de goûts en commun. On travaille ensemble mais de loin. Personne n'a autorité sur l'autre. Parfois, j'avais l'impression que j'avais moyen. Je voyais des signes et tout. Sauf que l'autre jour, j'ai surpris une conversation entre deux collègue féminines. Elles parlaient de lui. Soit l'une d'elles est intéressée par lui, soit lui est intéressé par cette nana. Ou, pire : soit ils sont en couple. En gros, je ne suis pas la seule sur le marché du célibat au boulot. Pourtant, ils / elles ont tou-te-s l'air casé.
>> Le mythe est brisé.

Je t'ai déjà parlé du Coq aussi ( et ). Un mec qui a su que je l'aimais bien mais qui, pourtant, a une copine. Du moins, c'est ce qu'on m'a dit. Lui, franchement, je ne sais pas comment le prendre (non, pas ça coquin-e!). Un coup, il va me dire des trucs du genre que sa journée est belle que quand il me voit, qu'il ne retient que mon nom, il me fait des sourires, il parle de moi aux gens autour. Mais, en parallèle, je le vois pouffer. En parallèle, je sais qu'il est au taquet sur toutes les nénettes qui passent.
>> Le mythe est brisé.

Dans mon ancien salon de thé (Thé au citron précisément), je t'avais parlé d'un mec très beau. Ici, ce serai L'Homme Beau. Lui, c'est un peu celui que j'appelle quand j'ai besoin de contact physique. Enfin, jusque là, c'est lui qui m'appelais. La dernière fois, je l'ai appelé, j'suis tombée sur sa messagerie. Fuck! Je n'ai eu des nouvelles que quelques jours après. Il avait coupé téléphone, internet tout ça ! Ptit con ! Depuis, j'ose pas lui redemander. Bon, en fait, je pense que ça ne va pas traîner... Mais, je ne sais pas pourquoi, je sens qu'il a une copine maintenant. Enfin bref, si j'le textotte, je sens qu'il est probable que je me prenne une veste. Mais bon, faut tenter dans le vie.
>> Le mythe sera brisé ?




Crédit Photo





Du coup, j'suis à fond sur qui maintenant hein ?



Au moment où j'me disais ça, j'ai eu un client entreprenant au boulot. Pas trop mal. Il m'a dit (enfin, fait comprendre très largement) que je lui plaisais. C'était il y a quelques jours. On a une connaissance en commun qui m'a dit qu'il repassera probablement dans les environs.
Il était pas trop mal.
Bon, j'te rassure, j'm'emballe pas. Juste que tu vois, je suis vraiment sur tous les fronts. Lui, ce type, je sais que je le reverrai pas.

En fait, parfois, je me demande comment je fais. Visiblement, je ne crois pas au coup de foudre. Je ne crois pas à grand chose en matière de rencontre.
Je crois en l'instant présent. Je crois en Vivre les choses à fond. C'est pour ça que j'suis allée direct parler à Tom (cas n°1). Oui : tant mieux ; Non : tant pis, j'aurais au moins tenté. Mon collègue, je peux pas tenter puisque je le vois tous les jours... Le Coq sait que je l'aime bien donc du coup, j'en joue dans ma façon de l'aborder.
Je ne sais pas si tout ça est la meilleure idée, le meilleur comportement à adopter. J'en ai pas trouvé d'autre...
En fait, j'ai l'impression d'être un garçon dans mon relationnel avec les gens. Ou même dans mon comportement tout court. Dans ma façon de parler. Dois-je m'inquiéter ?